Sculpture animée

Texte en construction

ANIMER LA PIERRE, HABITER LES MURS
La statue s’éveille, elle ouvre les yeux, elle nous regarde, elle nous parle…
Formes nouvelles au croisement de la sculpture et de la création video, d’un réalisme saisissant, les sculptures animées de Dominik Barbier actualisent le mythe éternel de la statue revenue à la vie. Elles suscitent l’émerveillement et créent une émotion profonde, elles nous ramènent à une interrogation millénaire sur un autre monde, et au dialogue avec les anciens sur l’illusion de vie et la représentation du vivant, aux origines de l’art du portrait et de la statuaire antique : à l’écoute de la voix des morts, dans une dramaturgie du mythe et de l’histoire.
Inaugurée au Mémorial La Marseillaise (Marseille – 2011), la technologie Fearless Life Illusion, d’une finesse de rendu très supérieure aux videomappings usuels, nous a permis de magnifier la sculpture contemporaine (Jill – 2012, Porcus – 2015) ou antique (Auguste – 2012, Venus d’Arles – 2013Neptune – 2014), des décors de spectacle (Demetra – 2012, Apocalypse – 2013, H2O – 2013), des stèles funéraires grecques (Dexiosis, Musée lapidaire, Avignon – 2015) ou romaines (Dis Manibus, Musée Arles antique – 2015) et l’architecture, jusqu’à la première mondiale de la restitution de la polychromie du Temple Y et d’un spectacle permanent au musée Baglio Florio de Selinonte (2017).
De l’animation de la sculpture au mariage de l’image et de l’architecture, la création video transforme l’espace, ouvre les portes de la perception et propose un chemin de poésie.
Elle rend l’histoire vivante et le patrimoine présent.

Venus d’Arles
La nuit des enfers
Le Monde de Neptune